Notice: Constant DATE_RFC7231 already defined in /home/u501/www.buenosaires2015.metropolis.org/web/includes/bootstrap.inc on line 258
Atelier sur l’intégration de la perspective de genre dans les politiques publiques | Buenos Aires 2015

Atelier sur l’intégration de la perspective de genre dans les politiques publiques

18 Mai
11.00 - 12.30
Type d'activité: 
Séances thématiques
Lieu: 
Legislatura Porteña

NOUVELLES

« L’intégration de la dimension de genre dans les politiques locales, axe central des interventions du réseau femmes lors de la rencontre annuelle »

 

CONTEXTE                                                                                                                                  

L’intégration de la perspective de genre : ce que cela veut dire, pourquoi et comment

En cette année où aura lieu Beijing+20, il convient de rappeler que c’est dans le cadre de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing que fut formulée ce que l’on a appelé « la stratégie à deux voies », issue d’un consensus sur la nécessité de combiner deux approches pour progresser vers l’égalité femmes-hommes et obtenir la pleine égalité des droits et des chances pour les femmes : c’est-à-dire, d’un côté, élaboration de politiques spécifiquement destinées aux femmes et, de l’autre, ferme engagement en faveur de l’intégration de la perspective de genre.

Vingt ans plus tard, nous pouvons constater que de grandes difficultés persistent pour parvenir à une transformation réelle des processus d’élaboration, de mise en place et d’application des politiques, ce qui est l’objectif principal de la stratégie d’intégration de la perspective de genre.

Outre savoir exactement ce que signifie mettre en œuvre cette stratégie et en quoi elle est importante pour avancer vers l’égalité, il convient de procéder à des échanges d’expériences et d’idées en vue de son application.

 

CONTENU

La présidence du Réseau international Femmes de METROPOLIS, occupée par Barcelone, organise, avec le concours de Bruxelles et de Buenos Aires, un atelier autour de thèmes jugés prioritaires par le Réseau, à savoir :

  • Favoriser la prise en compte de l’intégration de la perspective de genre dans les débats et les activités de METROPOLIS.
  • Encourager et promouvoir un développement urbain tenant compte des questions de genre sous toutes leurs dimensions : sociales, économiques, culturelles et environnementales.

L’atelier-conférence se déroulera en deux parties :

  1. Dans un premier temps, nous verrons en quoi consiste l’intégration de la perspective de genre et quel peut être son impact sur les politiques locales et sur le bien-être des populations urbaines. Afin de mieux cerner les raisons pour lesquelles nous devons intégrer la perspective de genre dans les politiques locales où que ce soit dans le monde, nous analyserons les tendances à cet égard au niveau international, notamment à partir de trois exemples, donnés par Barcelone, Bruxelles et Buenos Aires, illustrant l’applicabilité de l’intégration de la perspective de genre.
  2. Nous engagerons ensuite un travail participatif afin de déterminer ensemble ce que le Réseau international Femmes de METROPOLIS et les villes membres de METROPOLIS peuvent faire pour promouvoir l’intégration de la perspective de genre aussi bien dans nos villes qu’au sein de l’association.

Méthode suivie : les personnes qui participeront à l’atelier seront réparties par groupes. L’animatrice lancera des questions à débattre au sein de chaque groupe, puis chacun des groupes fera part aux autres des réponses qu’il y aura apportées. Enfin, l’animatrice fera la synthèse des idées émises pour que l’ensemble des participantes puissent en débattre.

 

INTERVENANTES

Participantes :

Première partie

Point de départ et contexte : l’intégration de la perspective de genre et son impact sur les politiques locales

Estel Crusellas, coordinatrice du Centre pour l’égalité et de ressources pour les femmes (CIRD), Ville de Barcelone.

Études de cas :

  • Barcelone : La stratégie de la Ville de Barcelone pour promouvoir l’intégration de la perspective de genre.

Estel Crusellas, coordinatrice du Centre pour l’égalité et de ressources pour les femmes (CIRD), Ville de Barcelone.

  • Bruxelles : La mise en œuvre de la stratégie gender mainstreaming en Région de Bruxelles-Capitale

Bianca Debaets, secrétaire d’État à l’Égalité des chances, Région Bruxelles-Capitale.

  • Buenos Aires: Les Femmes, protagonistes de la transformation de leur habitat 

Marina Klemensiewicz, Directrice générale d'Inclusion, Secrétarie d’Habitat et Inclusion Social du Gouvernement de la Ville Autonome de Buenos Aires.

Deuxième partie

Animatrice de l’atelier : Estel Crusellas, coordinatrice du Centre pour l’égalité et de ressources pour les femmes (CIRD), Ville de Barcelone.

 

FORMAT

Présentation puis dynamique participative encadrée par l’animatrice, avec des questions au public.

Activité ouverte.

Interprétation simultanée en espagnol, anglais et français.

Speakers: 
Coordinatrice du Centre pour l’égalité et de ressources pour les femmes (CIRD), Ville de Barcelone
Sécretaire d’État – Service Public Régional Bruxelles
Secrétaire à l’Habitat et à l’Inclusion du gouvernement de la Ville de Buenos Aires

Programme

Regardez sur les quatre jours l’évènement (du 18 au 21 mai) en cliquant sur la flèche

Cliquez ici pour télécharger la version PDF du programme

  • Réunions statutaires

  • Séances thématiques

  • Séances plénières politiques

  • Expériences concrètes sur le terrain urbain

  • Événements sociaux

Lundi 18 mai

Jour entier
 
 
Before 00:30
00:30
01:00
01:30
02:00
02:30
03:00
03:30
04:00
04:30
05:00
05:30
06:00
06:30
07:00
07:30
08:00
08:30
09:00
09:30
10:00
10:30
11:00
11:30
12:00
12:30
13:00
13:30
14:00
14:30
15:00
15:30
16:00
16:30
17:00
17:30
18:00
18:30
19:00
19:30
20:00
20:30
21:00
21:30
22:00
22:30
23:00
23:30
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18/05/2015 - 09:00 - 10:30

Réunion interne de coordination des antennes du Réseau International Femmes de METROPOLIS.

1
 
 
 
 
 
 
18/05/2015 - 10:30 - 11:00
11
 
 
18/05/2015 - 11:00 - 12:30

NOUVELLES

« L’intégration de la dimension de genre dans les politiques locales, axe central des interventions du réseau femmes lors de la rencontre annuelle »

 

CONTEXTE                                                                                                                                  

L’intégration de la perspective de genre : ce que cela veut dire, pourquoi et comment

En cette année où aura lieu Beijing+20, il convient de rappeler que c’est dans le cadre de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing que fut formulée ce que l’on a appelé « la stratégie à deux voies », issue d’un consensus sur la nécessité de combiner deux approches pour progresser vers l’égalité femmes-hommes et obtenir la pleine égalité des droits et des chances pour les femmes : c’est-à-dire, d’un côté, élaboration de politiques spécifiquement destinées aux femmes et, de l’autre, ferme engagement en faveur de l’intégration de la perspective de genre.

Vingt ans plus tard, nous pouvons constater que de grandes difficultés persistent pour parvenir à une transformation réelle des processus d’élaboration, de mise en place et d’application des politiques, ce qui est l’objectif principal de la stratégie d’intégration de la perspective de genre.

Outre savoir exactement ce que signifie mettre en œuvre cette stratégie et en quoi elle est importante pour avancer vers l’égalité, il convient de procéder à des échanges d’expériences et d’idées en vue de son application.

 

CONTENU

La présidence du Réseau international Femmes de METROPOLIS, occupée par Barcelone, organise, avec le concours de Bruxelles et de Buenos Aires, un atelier autour de thèmes jugés prioritaires par le Réseau, à savoir :

  • Favoriser la prise en compte de l’intégration de la perspective de genre dans les débats et les activités de METROPOLIS.
  • Encourager et promouvoir un développement urbain tenant compte des questions de genre sous toutes leurs dimensions : sociales, économiques, culturelles et environnementales.

L’atelier-conférence se déroulera en deux parties :

  1. Dans un premier temps, nous verrons en quoi consiste l’intégration de la perspective de genre et quel peut être son impact sur les politiques locales et sur le bien-être des populations urbaines. Afin de mieux cerner les raisons pour lesquelles nous devons intégrer la perspective de genre dans les politiques locales où que ce soit dans le monde, nous analyserons les tendances à cet égard au niveau international, notamment à partir de trois exemples, donnés par Barcelone, Bruxelles et Buenos Aires, illustrant l’applicabilité de l’intégration de la perspective de genre.
  2. Nous engagerons ensuite un travail participatif afin de déterminer ensemble ce que le Réseau international Femmes de METROPOLIS et les villes membres de METROPOLIS peuvent faire pour promouvoir l’intégration de la perspective de genre aussi bien dans nos villes qu’au sein de l’association.

Méthode suivie : les personnes qui participeront à l’atelier seront réparties par groupes. L’animatrice lancera des questions à débattre au sein de chaque groupe, puis chacun des groupes fera part aux autres des réponses qu’il y aura apportées. Enfin, l’animatrice fera la synthèse des idées émises pour que l’ensemble des participantes puissent en débattre.

 

INTERVENANTES

Participantes :

Première partie

Point de départ et contexte : l’intégration de la perspective de genre et son impact sur les politiques locales

Estel Crusellas, coordinatrice du Centre pour l’égalité et de ressources pour les femmes (CIRD), Ville de Barcelone.

Études de cas :

  • Barcelone : La stratégie de la Ville de Barcelone pour promouvoir l’intégration de la perspective de genre.

Estel Crusellas, coordinatrice du Centre pour l’égalité et de ressources pour les femmes (CIRD), Ville de Barcelone.

  • Bruxelles : La mise en œuvre de la stratégie gender mainstreaming en Région de Bruxelles-Capitale

Bianca Debaets, secrétaire d’État à l’Égalité des chances, Région Bruxelles-Capitale.

  • Buenos Aires: Les Femmes, protagonistes de la transformation de leur habitat 

Marina Klemensiewicz, Directrice générale d'Inclusion, Secrétarie d’Habitat et Inclusion Social du Gouvernement de la Ville Autonome de Buenos Aires.

Deuxième partie

Animatrice de l’atelier : Estel Crusellas, coordinatrice du Centre pour l’égalité et de ressources pour les femmes (CIRD), Ville de Barcelone.

 

FORMAT

Présentation puis dynamique participative encadrée par l’animatrice, avec des questions au public.

Activité ouverte.

Interprétation simultanée en espagnol, anglais et français.

4
 
18/05/2015 - 11:00 - 12:30

TYPE D’ACTIVITÉ : 

Séances thématiques

CONTEXTE

Jeunes de METROPOLIS rassemble, au sein de METROPOLIS, des jeunes entendant affronter les problèmes qui affectent la vie des populations des grandes villes du monde en ayant le regard tourné vers l’avenir. Jeunes de METROPOLIS permet également à l’association de mieux savoir comment ses villes membres travaillent avec les jeunes sur les questions de gestion urbaine.

Jeunes de METROPOLIS a pour mission :

  • d’identifier et étudier les différents modèles de participation des jeunes mis en place par les villes de METROPOLIS
  • de donner de la visibilité aux bonnes pratiques de participation des jeunes mises en œuvre au sein des villes membres de METROPOLIS
  • de contribuer au débat mondial sur l’implication des jeunes dans les enjeux urbains
  • de former les jeunes à devenir les futurs dirigeants des grandes métropoles, avec une perspective internationale
  • de veiller à ce que les jeunes soient représentés dans toutes les activités de l’association et favoriser l’apprentissage intergénérationnel

 

CONTENU

Par cet atelier, les organisateurs visent à créer une dynamique propice à l’échange d’expériences entre différentes métropoles du monde sur la façon dont elles encouragent les jeunes à dire leur mot sur la gestion de la ville. De courtes vidéos y seront présentées et des groupes de discussion et un jeu de questions-réponses seront organisés. L’atelier s’adresse à des jeunes jouant un rôle dans la transformation de leur ville et à des personnes entretenant un dialogue étroit avec les équipes municipales. Dans ce contexte, le profil des participants peut être technique, politique ou managérial.

* Il n’y aura pas d’interprètes professionnels. Les participants maîtrisant au moins deux des langues officielles de METROPOLIS (anglais, espagnol et français) et disposés à faire de l’interprétation consécutive ponctuellement pendant l’atelier sont invités à se faire connaître.

 

4
 
 
 
 
 
 
18/05/2015 - 12:30 - 13:30

11
 
 
 
 
18/05/2015 - 13:30 - 17:00

 

CONTEXTE 

Regroupant 139 villes et régions métropolitaines de plus d’un million d’habitants ou capitale de leur pays, l’association METROPOLIS est la principale porte-parole des grandes métropoles auprès de la communauté internationale. Elle a pour mission première de renforcer le rôle des pouvoirs locaux sur les questions liées à la qualité de vie des citadins dans le monde entier.

Au cours de ses trente années d’existence, METROPOLIS a organisé une centaine d’événements, au nombre desquels figurent ses congrès, ses rencontres annuelles, des forums internationaux, des ateliers de formation, des réunions de travail et des visites de terrain. METROPOLIS a également lancé un grand nombre de publications et de campagnes de communication, et a développé des plateformes numériques qui facilitent la coopération et le réseautage entre gouvernements locaux. Ces initiatives permettent un échange effectif de connaissances entre pouvoirs locaux à travers le monde et facilitent la collaboration avec la société civile, les milieux de la recherche et le secteur privé.

Toutes ces actions ne seraient pas possibles sans la collaboration de tous ceux qui, dans le monde entier, consacrent, depuis trois décennies, leur talent, leur temps et leur énergie à METROPOLIS. Outre l’équipe permanente du Secrétariat général à Barcelone, l’association bénéficie du soutien indispensable de ses membres, qui va bien au-delà du simple paiement de cotisations annuelles.

Si seuls certains adhérents assument des responsabilités statutaires, tous sont les représentants des équipes des villes membres qui épaulent le Secrétariat général en partageant leur expérience locale avec l’ensemble de l’association et en soumettant de nouveaux projets.

METROPOLIS bénéficie également gracieusement de la précieuse collaboration d’universitaires et d’experts qui sont aux avant-postes de la réflexion sur la ville.

Ce large et solide bagage de connaissances n’est cependant toujours pas suffisamment partagé entre tous ces acteurs. Mais il existe toutefois des façons plus efficaces de travailler ensemble, qui permettent d’exploiter au mieux les grandes possibilités de collaboration transversale.

Dans le cadre de sa Rencontre annuelle à Buenos Aires, METROPOLIS organise pour la première fois l’atelier « Relier les points », qui marque le début de nouveaux modes d’interaction entre ses membres et ses collaborateurs.

 

CONTENU

Pour la première fois dans son histoire, METROPOLIS réunit ses principaux collaborateurs dans un atelier de travail dynamique axé sur l’action, avec pour objectif d’explorer les possibilités de synergies existant entre les différents points de l’actuelle structure de fonctionnement de l’association :

                                                                                                               

Cet atelier a été conçu avec le concours de Toni Blanco, consultant en innovation dans le domaine de la gestion et expert en travail collaboratif, qui en sera aussi le modérateur. Nous espérons avoir atteint quatre objectifs collectifs à l’issue de l’atelier :

 

• L’acquisition de connaissances sur toutes les activités de METROPOLIS

• Une meilleure synergie entre les responsables des principales activités de METROPOLIS

• L’apprentissage de nouvelles méthodes de travail collaboratif et de création de valeur

• L’acquisition d’outils pour une mise en œuvre plus dynamique et participative du Plan d’action de METROPOLIS 2015-2017

 

ACTIVITÉS

  • Introduction du secrétaire général (5’)
  • Les « points » : présentation des activités actuelles de METROPOLIS et des composantes de sa structure (45’)
  • Jeu de coopération : apprentissage de méthodes de travail collaboratif en réseau (40’)
  • Pause (30’)
  • Café METROPOLIS : échanges entre les participants (60’)
  • « Relier les points » : feuille de route des opportunités de coopération (30’)
1
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18/05/2015 - 20:00 - 22:00

5
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mardi 19 mai

Jour entier
 
 
Before 00:30
00:30
01:00
01:30
02:00
02:30
03:00
03:30
04:00
04:30
05:00
05:30
06:00
06:30
07:00
07:30
08:00
08:30
09:00
09:30
10:00
10:30
11:00
11:30
12:00
12:30
13:00
13:30
14:00
14:30
15:00
15:30
16:00
16:30
17:00
17:30
18:00
18:30
19:00
19:30
20:00
20:30
21:00
21:30
22:00
22:30
23:00
23:30
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19/05/2015 - 08:00 - 14:30

Organisée par : GCBA et Metropolis

Point de rendez-vous à 7:45 AM: NH City & Tower, Bolivar 160

 

Contexte

L’enjeu de rendre nos villes plus inclusives est au cœur des débats sur la ville dans le monde entier. On ne pourra relever ce défi sans laisser de côté les pratiques générées par les politiques sociales et urbaines d’antan, et il est donc urgent de trouver des réponses nouvelles, capables de transformer les modes d’intervention et de gestion traditionnels. Les attentes de la société actuelle, extrêmement complexe car marquée par une fragmentation et un affaiblissement des liens sociaux croissants, appellent des politiques socio-urbaines donnant lieu à de nouvelles pratiques débouchant sur des solutions et apportant une meilleure qualité de vie aux citadins.

Aujourd’hui, les indices de qualité de vie des habitants de Buenos Aires sont extrêmement disparates. Une analyse des principaux indicateurs par quartiers montre que de grandes différences existent entre les parties nord et sud de la ville. Les quartiers du sud présentent des indicateurs de développement plus bas que ceux du reste de la ville. Après des années d’absence de l’État, le gouvernement de la Ville autonome de Buenos Aires (GCBA), persuadé qu’un autre sud est possible, s’est proposé de mettre fin à ces inégalités en mettant en œuvre un programme de redynamisation de la Zone sud visant à donner un nouveau visage au sud de la ville et à le remettre en valeur. Les mesures prises dans le cadre de ce programme portent sur l’amélioration de l’habitat, l’élargissement de l’accès à la culture, à la mobilité et aux transports et le renforcement de la sécurité, de la santé et de l’éducation ; ce faisant, elles renforceront les droits permettant aux habitants de cette partie de la ville d’exercer pleinement leur citoyenneté, au même titre que les autres.

Pour mener à bien cette transformation, le GCBA a mis en place une nouvelle méthode, connue sous le nom de projet urbain intégré (PUI), qui permet d’articuler et de coordonner les moyens humains et matériels publics et privés concentrés sur un territoire précis et de les adapter aux besoins propres à ce territoire, via un processus participatif garantissant une amélioration effective de la qualité de vie des habitants.

Le PUI a été notamment lancé dans la perspective des troisièmes Jeux olympiques de la jeunesse 2018, qui auront lieu dans la Commune 8, l’objectif étant que l’organisation de ces Jeux s’accompagne de toute une série d’actions destinées à favoriser la croissance et le développement humain dans ce quartier.

Parmi les actions envisagées pour favoriser le développement de la Commune 8 figurent notamment la construction de nouveaux logements à l’aide de crédits accessibles aux classes moyennes, la création d’emplois, la construction de nouveaux équipements sportifs et la réfection de ceux qui existent déjà, la mise en valeur des espaces publics, le développement des services publics de proximité et la création de nouveaux espaces verts. Cela implique que tous les niveaux de gouvernement se concertent et travaillent ensemble en faveur de la croissance des quartiers défavorisés du sud de la ville.

Un bon exemple de redynamisation du sud de la ville nous est donné dans le quartier de Barracas par la mise en place du Centre métropolitain du design (CMD), une institution publique qui fait référence en matière de création, de production et d’expérimentation en design et favorise les synergies entre la communauté des professionnels, les entreprises et le système de création de valeur de Buenos Aires. Ce centre culturel et de production, ouvert à la population du quartier, aux entrepreneurs, aux institutions, aux professionnels et au-delà, est aujourd’hui le plus grand centre de design d’Amérique latine.

 

Contenu

Les personnes participant à la visite pourront prendre connaissance sur place des projets suivants :

  • Torre de la Ciudad : Montée en haut de la tour, à 176 m, où des explications seront données sur les principaux axes de travail du programme de redynamisation de la Zone sud et sur les actions et chantiers en cours. Du haut de la tour l’on jouit d’une vue d’ensemble sur les chantiers entrepris pour transformer la zone.
  • Complexe résidentiel Soldati (CHS) : Visite du quartier Villa Soldati, situé dans la Commune 8, où auront lieu différentes actions communautaires (plantation d’arbres, peintures murales, activités sportives, etc.). La réhabilitation du complexe a notamment induit l’imperméabilisation, le crépissage et la peinture de ses plus de 100 immeubles, la construction d’une station de Metrobus sur l’avenue Roca, la construction d’une maison de quartier et la construction ou la rénovation de lieux de vivre-ensemble et de détente (places publiques, aires de jeu, terrains de football ou de football-tennis, etc.). Des bureaux d’écoute et de renseignement (portales inclusivos) de la municipalité ont également été ouverts dans le quartier. Le travail réalisé a également impliqué l’inventaire et l’adaptation à leur environnement urbain des projets qui y sont mis en œuvre, en cherchant toujours à intégrer une perspective de genre dans les interventions après analyse des habitudes quotidiennes des habitants. Le CHS s’étend sur 19 hectares, compte plus d’une centaine d’immeubles (3 200 logements) et a près de 13 000 habitants.
  • Centre métropolitain du design (CMD) : Visite du CMD, présentation de ses activités et rencontre avec des bénéficiaires directs de son action. Design étant synonyme d’innovation, le CMD est également le siège du sous-secrétariat à l’Économie créative du GCBA, qui a pour mission de promouvoir la créativité, l’innovation et l’esprit d’entreprise en tant que piliers du développement économique de la ville. À Buenos Aires, l’économie créative représente 10 % du PIB et des emplois. À une époque caractérisée par l’importance du capital intangible, promouvoir l’économie créative revêt une importance stratégique pour le GCBA, qui déploie ses efforts en ce domaine dans deux grandes directions :
  1. Promotion des industries créatives au moyen de districts créatifs. Cette politique s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement économique, urbain et social visant à implanter des activités économiques spécifiques dans des quartiers délaissés depuis longtemps, pour la plupart situés dans le sud de la ville, afin de les remettre en valeur. Le CMD est l’épicentre de l’un de ces quartiers, le district du design.
  2. Encouragement de l’innovation et de l’esprit d’entreprise, afin de créer des emplois et de lutter contre la pauvreté au moyen du développement basé sur l’innovation. Cette politique se concrétise principalement par la mise en place de mesures d’insertion socio-professionnelle visant l’accompagnement de personnes cherchant, à travers une formation et un effort personnel, à rester actives sur le marché du travail ; elle part du constat que l’emploi constitue un outil essentiel pour une inclusion sociale réelle. Dans le cadre de son programme Formation et inclusion pour l’emploi (FIT), le GCBA travaille en étroite collaboration avec plus de 30 organisations non gouvernementales assurant des formations dans des métiers comme la restauration, le textile, l’administration, la maroquinerie, la peinture en bâtiment, la réparation de PC, l’informatique, etc. Individuellement ou en groupe, un tuteur apporte un soutien aux participants et assure le suivi de leur formation ; il s’emploie à renforcer leur estime de soi et à valoriser leurs savoirs et leurs compétences professionnelles. Par ailleurs, afin d’encourager l’esprit d’entreprise, des subventions sont allouées aux personnes qui ont suivi une formation, afin qu’elles puissent créer une micro-entreprise dès qu’elles ont obtenu leur diplôme.

 

 

 

2
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19/05/2015 - 14:30 - 15:00
10
 
 
19/05/2015 - 15:00 - 16:00

3
 
 
 
 
19/05/2015 - 16:00 - 16:30
11
 
19/05/2015 - 16:00 - 16:30

 
 
19/05/2015 - 16:30 - 18:00

SALLE:  Auditorio principal

 

1ère séance thématique Inclusion

Organisée par : Metropolis et le Gouvernement de la Ville de Buenos Aires 

CONTEXTE

Dans les villes, l’activité sportive est toujours plus dynamique, plus complexe. Elle est en lien avec des questions très diverses, comme la santé, l’éducation, la cohésion sociale, l’aménagement urbain, l’économie, voire le rayonnement international. La politique sportive de la ville constitue un engagement municipal basé sur un modèle de coresponsabilité institutionnelle impliquant les habitants à travers les associations, les clubs, les fédérations et autres groupements. Cette séance portera sur les dimensions sociale et territoriale de la pratique sportive, comprises comme étant à la source de politiques publiques contre la ségrégation urbaine étroitement liées aux politiques de bonne gouvernance et visant à promouvoir l’amélioration de la qualité de vie de la population et à favoriser la cohésion sociale.

Le sport est un puissant outil de lien social au service du vivre ensemble et de l’intégration des enfants, des jeunes et de leurs familles. La dimension sociale renvoie également à l’utilisation du sport pour mettre en place des programmes de solidarité et à l’accès au sport pour tous. La pratique du sport dans des lieux publics et l’amélioration des équipements sportifs, au niveau des quartiers comme de la ville dans son ensemble, permettent en outre la réhabilitation de sites vulnérables ou abandonnés et leur réappropriation par les habitants.

 

CONTENU

Cette séance permettra de mettre en relief les expériences concrètes de villes membres de Metropolis ayant réussi à transformer le cadre urbain et à autonomiser et impliquer leur population en organisant des activités et des manifestations sportives.

 

EXPÉRIENCES À PARTAGER

Modérateur : Francisco Irarrazábal, sous-secrétaire aux Sports du Gouvernement de la Ville de Buenos Aires

 

  • L’impact social et urbain du projet « Basket-ball à trois » de la FIBA

 Horacio Muratore, président de la FIBA

 

  • Johannesburg : Le legs social du Mondial de football de 2010

 Mpho Franklin Parks Tau, maire de Johannesburg

 

  • Barcelone : Le Réseau d’intégration et de cohésion sociale par le sport (Initiative Sport et Intégration)

 Iolanda Latorre, Directeur de l'Institut des Sports de Barcelone.

 

  • Montréal : La nouvelle politique du sport à Montréal

 Denis Coderre, maire de Montréal

 

  • Medellin: Le Sport et les Loisirs dans la Transformation Sociale de Medellin

 David Mora, Directeur de l'INDER

 

DÉROULEMENT

Les interventions des rapporteurs seront suivies d’un dialogue/débat encadré par le modérateur et avec des questions du public.

4
 
19/05/2015 - 16:30 - 18:00

SALLE:  Microcine

 

1ère séance thématique Innovation

Organisée par : Metropolis et le Gouvernement de la Ville de Buenos Aires 

CONTEXTE

La mondialisation, la transformation des modes de production et le nouvel environnement technologique et numérique ont donné lieu à un nouveau contexte économique et social. Les leviers classiques de la croissance, tels que la production manufacturière, sont progressivement remplacés par des communautés créatives dont la matière première est la capacité à créer et à innover. Les villes créatives placent la créativité, l’économie créative, au cœur de leur modèle de développement et de positionnement mondial. Cette séance met l’accent sur le poids stratégique de la notion de « culture basée sur la créativité ».

L’économie créative favorise le développement durable et le bien-être humain, dont l’innovation sociale de rupture est la clé. Elle concerne non seulement les industries créatives et culturelles, mais aussi les initiatives sociales et d’économie collaborative. Ce secteur stratégique de l’économie crée des opportunités d’emploi et d’affaires.

 

CONTENU

Cette séance portera sur les politiques publiques locales d’encouragement de l’économie créative (aide à l’entrepreneuriat, création d’environnements favorables aux affaires, promotion de l’esprit d’entreprise, mise en place de pépinières d’entreprises, offre de formations, etc.).

La séance sera axée sur les bénéficiaires des politiques publiques d’innovation mises en œuvre dans les villes membres de METROPOLIS ; elle sera donc en lien avec les initiatives d’entrepreneuriat social exposées dans la matinée au Centre métropolitain du design (CMD).

 

EXPÉRIENCES À PARTAGER

Modérateur: Mariano Mayer, Directeur Géneral d'Entrepreneurs, Gouvernement de la Ville de Buenos Aires

  • Barcelona

​Décisions stratégiques pour une ville créative. Félix Manito. Directeur de la Fondation Kreanta.

  • Buenos Aires

Buenos Aires Emprende: Stratégie d’entrepreneuriat à vocation sociale. Jorge Yoyo Riva. Enterpreneur social

  • Guangzhou

Les politiques en matière d’innovation : résultats et bénéficiaires. Yue Chaoyang, Chef adjoint du parti chinois Zhi Gong, Comité de Guangzhou. 

  • São Paulo

Collaboration multipartite pour le logement social. João Octaviano Machado Neto, Secrétaire exécutif de partenariats publics-privés, Secrétariat de logement, État de São Paulo

 

DÉROULEMENT

Les interventions des rapporteurs seront suivies d’un dialogue/débat encadré par le modérateur et avec des questions du public.

4
 
19/05/2015 - 16:30 - 18:00

SALLE:  Cámara

 

1ère séance thématique Développement durable

Organisée par : Metropolis et le Gouvernement de la Ville de Buenos Aires

CONTEXTE

Les grandes agglomérations continueront de croître et d’accueillir des populations nouvelles dans les prochaines décennies. Il leur faudra donc relever des défis majeurs, liés à l’approvisionnement énergétique, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, à la régulation de la circulation automobile ou à la gestion intégrée des ressources en eau, notamment. Dans ce contexte, les collectivités locales ont un rôle crucial à jouer en ce qui concerne le changement climatique et doivent mettre en œuvre des politiques de croissance durable à partir d’une approche multidisciplinaire. En ce sens, la mise en place d’une économie verte, régénératrice et socialement viable doit être un objectif stratégique pour les grandes métropoles. Ce sont les villes qui sont les mieux à même d’offrir des solutions rapides, flexibles, équilibrées et créatives pour l’atténuation et l’adaptation aux effets du changement climatique.

 

CONTENU

Cette séance sera consacrée au partage d’expériences concrètes couronnées de succès en matière d’adaptation et de résilience au changement climatique.

 

EXPÉRIENCES À PARTAGER

Modérateur : Juan Carlos Villalonga, président du service Protection de l’environnement du Gouvernement de la Ville de Buenos Aires

  • Nations Unies

Ricardo Mena. Chef du bureau régional des Amériques de la UNISDR 

Le cadre de Sendai et la résilience urbaine

 

  • Alexandrie, Casablanca & Tunis

Victor Said. architecte et urbaniste, IAU- ÎDF

Méthodologie pour la résilience et l'adaptation des villes au changement climatique

 

  • Barcelona

Eduard Saurina. Consultant de la Direction, Área Metropolitana de Barcelona

 

Paul James,  Professeur de la mondialisation et la diversité culturelle, ICS, UWS

 

DÉROULEMENT

Les interventions des rapporteurs seront suivies d’un dialogue/débat encadré par le modérateur et avec des questions du public. L’accent sera mis sur les initiatives prévoyant des mesures préconisées dans la charte « No regrets » de Metropolis pour l’adaptation au changement climatique.

4
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mercredi 20 mai

Jour entier
 
 
Before 00:30
00:30
01:00
01:30
02:00
02:30
03:00
03:30
04:00
04:30
05:00
05:30
06:00
06:30
07:00
07:30
08:00
08:30
09:00
09:30
10:00
10:30
11:00
11:30
12:00
12:30
13:00
13:30
14:00
14:30
15:00
15:30
16:00
16:30
17:00
17:30
18:00
18:30
19:00
19:30
20:00
20:30
21:00
21:30
22:00
22:30
23:00
23:30
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20/05/2015 - 08:00 - 09:00

POINT DE RENDEZ-VOUS : NH CITY & TOWER

10
 
 
 
 
20/05/2015 - 09:00 - 10:30

ORGANISÉE PAR : METROPOLIS ET LE GOUVERNEMENT DE LA VILLE DE BUENOS AIRES 

 

CONTEXTE

Cette séance présente les trois thèmes de la Rencontre – Inclusion, Innovation et Développement durable –, qui, outre être des axes stratégiques pour la gestion de la ville de Buenos Aires, sont au cœur du programme politique transversal de METROPOLIS à partir de 2015. Ces axes transversaux constituent de véritables piliers dans la construction de toute ville aspirant à se développer de façon durable et socialement équitable, c’est-à-dire en planifiant sa gestion de manière intégrée et dans le respect des personnes et de l’environnement.

Inclusion
La participation citoyenne constitue un élément fondamental de la gestion locale ; elle permet d’améliorer les niveaux de compétence des citoyens et leur donne des moyens d’agir et un pouvoir de décision pour contribuer à la planification de leur ville aux côtés des autorités locales. Dans ce contexte, la lutte contre la pauvreté et les fractures urbaines à l’aide d’une architecture sociale et physique visant à garantir l’égalité des chances doit être une priorité pour bâtir une ville plus juste.

Innovation
La notion d’innovation, telle qu’elle est conçue dans le cadre de Vivre la ville, renvoie aussi bien aux évolutions technologiques, et donc aux TIC et aux solutions numériques, qu’aux améliorations apportées aux modes de gestion et de fonctionnement des services publics (l’« innovation urbaine » et l’« innovation ouverte ») pour faciliter l’insertion des métropoles dans l’économie de la connaissance et du bien commun, dont le principal actif est le capital humain. Elle s’applique à toutes les mesures tendant à créer un environnement favorable à l’innovation et aux activités économiques.

Développement durable
Vivre la ville aborde le développement urbain durable et équitable d’un point de vue global, en mettant l’accent aussi bien sur les facteurs sociaux, économiques et environnementaux que sur les questions culturelles. Les politiques environnementales urbaines doivent incorporer des mesures résolument tournées vers la lutte contre les changements climatiques. Cela implique nécessairement de soutenir l’économie verte, et donc de miser sur le développement des énergies renouvelables, la piétonisation et la mise en place de moyens de transport en commun à faible émission ou sans émission de carbone, la protection des espaces naturels et la fourniture de services environnementaux, et la gestion des déchets avec le moindre impact environnemental possible, entre autres stratégies.

 

CONTENU

Cette séance sera consacrée à la présentation des trois axes mentionnés plus haut et à la façon dont leur rôle transversal dans les politiques publiques locales peut conduire à une gestion urbaine intégrée s’appuyant sur une implication réelle des habitants. Elle aura un fort caractère institutionnel et politique et débutera par une mise en contexte de différentes questions (emploi, équipements urbains, logement, traitement des déchets, espace public, mobilité, ville, éducation, santé, sécurité publique, intégration, etc.). Cette mise en contexte servira de point de départ aux interventions des orateurs sur les thèmes clés de la séance.

 

INTERVENANTS

Modérateur : Daniel Chain, ministre du Développement urbain du gouvernement de la Ville de Buenos Aires

Orateurs :

  • Michael Müller, maire de Berlin
  • Pierre Desrochers, président du Comité exécutif de la Ville de Montréal
  • Ana Olivera, maire de Montevideo
  • Felipe de Jesús Gutiérrez, secrétaire au développement urbain et logement, Ville de Mexico

AGENDA

9 h – 9 h 15 : Introduction de Daniel Chain sur l’importance des axes thématiques de la Rencontre (inclusion, innovation et développement durable) pour bâtir des villes plus accueillantes et plus durables et sur leur impact concret sur la qualité de vie des citadins, ainsi que sur l’importance de concevoir l’aménagement urbain en abordant ces questions à partir d’une approche globale, et non comme des axes de travail indépendants.

9 h 15 – 10 h : Interventions des orateurs (7 minutes approximativement par intervenant, avec ou sans PPT) sur la façon dont ces axes thématiques sont traités dans leurs villes, en donnant des exemples concrets de mesures et d’actions mises en œuvres en ces domaines et en mettant l’accent sur les leçons tirées des échecs rencontrés.

10 h 00 – 10 h 15 : Commentaires ou questions du modérateur (Daniel Chain) aux orateurs sur des points précis de leurs interventions.

10 h 15 – 10 h 30 : Questions du public aux panélistes et conclusions.

3
 
 
 
 
 
 
20/05/2015 - 10:30 - 11:00
11
 
 
20/05/2015 - 11:00 - 12:30

Organisée par : METROPOLIS, CGLU, FMDV et Cities Alliance

 

CONTEXTE

Trois grands événements de portée mondiale auront lieu prochainement : le Sommet des Nations unies pour l’adoption des Objectifs de développement durable, qui se déroulera à New York en septembre 2015, la XXIe Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21), organisée à Paris en décembre 2015, et la IIIe Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), qui se tiendra à Quito en octobre 2016. Ces réunions auront un impact considérable sur la façon dont est appréhendé le développement urbain, et donc sur l’urbanisation et sur la vie des citadins au XXIe siècle. Forte de ses 139 villes membres comptant à elles toutes près de 700 millions d’habitants, METROPOLIS, l’Association mondiale des grandes métropoles, fera valoir son point de vue, son expérience et sa voix lors de ces grands rendez-vous internationaux.

En effet, la communauté internationale se doit d’écouter attentivement et de prendre en compte la voix des principaux dirigeants des plus grandes villes et régions métropolitaines du monde, qui sont pour la plupart des maires, mais au nombre desquels figurent aussi des gouverneurs ou des présidents de région, notamment. Ces dirigeants publics locaux sont les porte-parole de millions de citoyens et de leurs besoins quotidiens en matière d’emploi, de logement, de mobilité, d’éducation, de santé, de sécurité, d’énergie, pour ne citer que les principaux.

Ces dirigeants exercent des responsabilités politiques majeures puisqu’ils gèrent des villes, des agglomérations urbaines ou des régions métropolitaines souvent beaucoup plus importantes que certains des États membres des Nations unies, soit de par leur nombre d’habitants, soit de par leur poids sur la scène internationale.

Les maires et leurs homologues de nombreuses villes deviennent ainsi les acteurs politiques clés de la réponse aux enjeux auxquels est confrontée notre planète. Mais leur rôle ne jouit cependant toujours pas de la reconnaissance qu’il mérite dans les relations internationales, où, le plus souvent, la plus grande visibilité est réservée aux dirigeants nationaux.

Le projet « La parole des maires » de METROPOLIS vise donc à mettre sur le devant de la scène et à faire entendre dans le monde entier ces dirigeants qui contribuent activement au développement mondial dans le cadre de l’exercice de leur mandat. Il recueille des témoignages qui sont écrits à la première personne par des maires et leurs homologues et rassemblés dans une collection de publications diffusées sous format numérique et sur support papier.

 

CONTENU

Cette séance vise à offrir aux principaux dirigeants politiques des villes membres de METROPOLIS une tribune pour parler de leur action au service de leur ville, en expliquant ce qui, dans le passé, les a incités à s’impliquer dans la gestion de leur cité et en exposant l’évolution que celle-ci a connue depuis lors et la vision qu’ils ont de l’avenir des villes.

Les dirigeants des villes membres de METROPOLIS mettront également la séance à profit pour exprimer leur position dans la perspective des trois grandes réunions d’importance mondiale à venir : le Sommet des Nations unies pour l’adoption des Objectifs de développement durable, qui se déroulera à New York en septembre 2015, la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui aura lieu à Paris en décembre 2015, et la IIIe Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), qui se déroulera à Quito en octobre 2016.

 

PARTICIPANTS

Modérateurs

  • Jean-François Habeau, Directeur Exécutif du fonds mondial pour le développement des villes (FMDV)
  • Alain Le Saux, secrétaire général de METROPOLIS
  • Josep Roig, secrétaire général de Cités et gouvernements locaux unis (CGLU)

Participants

  • Jean-Paul Huchon, président de METROPOLIS, président de la Région Île-de-France
  • Mpho Franklin Parks Tau, maire de Johannesburg
  • Michael Müller, maire de Berlin
  • Pierre Desrochers, Président du comité executif, ville de Montréal
  • Yang Jiancheng. Chinese People's Political Consultive Conference Guangzhou Committee (CPPCC GHZ Committee)
  • Claudio Orrego, maire de la Région Metropolitaine de Santiago
  • Bianca Debaets, Secrétaire d'Etat à l'égalité des chances de la Région Bruxelles-Capitale
  • Edson Aparecido, secrétaire en chef de la Maison Civile, État de Sao Paulo
  • José Fortunati, maire de Porto Alegre
  • Daniela Chacón, adjoint au maire métropolitan de Quito
  • Ana Olivera, maire de Montevideo
  • Helen Fernández, maire métropolitain en charge, Caracas
  • Miguel Lifschitz, sénateur de la province de Santa Fe
  • Felipe de Jesús Gutiérrez, secrétaire au développement urbain et logement, Ville de Mexico
  • Mónica Fein, maire de Rosario

 

DÉROULEMENT

​La session se compose d'une série de questions et réponses dirigés aux représentants politiques de METROPOLIS concernant le passé, le présent et l'avenir des grandes villes, par rapport aux trois grands événements de portée mondiale pour la communauté urbaine. Chaque modérateur dirigera un module de questions encadrés dans les thématiques suivantes:

  • Comment les grandes métropoles  font partie des objectifs de développement post-2015?
  • Comment les grandes métropoles peuvent et doivent faire face au changement climatique?
  • Quel est le rôle des grandes villes dans l'engagement mondial pour le développement durable?

Chaque module de questions sera dirigé vers un groupe de maires. Chaque maire doit répondre à une question spécifique (indiquée antérieurement) en cinq minutes au maximum, et ceci sans utilisation de supports visuels, l’objectif étant de mettre en avant la parole et le leadership personnel des intervenants.

3
 
 
 
 
 
 
20/05/2015 - 12:30 - 14:00
11
 
 
 
 
 
 
20/05/2015 - 14:00 - 15:30

SALLE:  Auditorio principal

 

2ème séance thématique Inclusion

Organisée par : Metropolis et le Gouvernement de la Ville de Buenos Aires 

CONTEXTE

La ville a toujours été l’espace politique par excellence. Et la démocratie locale, condition essentielle du vivre ensemble, ne peut pas rester entre les mains des seuls élus, des institutions, pas plus que la façon dont elle doit être conçue et gérée ne peut être confiée qu’à des experts.

Les citoyens doivent aussi être les acteurs, voire les coproducteurs, des politiques qui les concernent.

On peut constater que la notion de démocratie locale fondée sur la participation active des citoyens tend à se répandre. Dans nos sociétés en constante évolution, l’intervention des pouvoirs publics dans les quartiers ne peut être vraiment efficace que si elle s’accompagne d’initiatives prises en main par la population elle-même. Les habitants savent quels sont leurs besoins et ils doivent donc être parties prenantes dans la transformation sociale qu’ils appellent de leurs vœux.

On ne peut aborder la question de la cohésion sociale sans comprendre la gouvernance comme étant la capacité à affronter des problèmes communs en allant au-delà des seuls champs d’intervention du gouvernement politique et à miser sur la confiance et l’adaptation réciproque entre les différents acteurs de la ville.

Et face à l’un des grands défis auxquels font face les métropoles, les inégalités, surgissent des organisations de quartier qui accomplissent un important travail en faveur de la paix, des droits sociaux et de l’intégration.

Dans ce contexte de transformation croissante de la démocratie locale se font jour dans les quartiers des phénomènes d’auto-organisation, dont le leadership donne lieu à des processus de renforcement individuel et d’autonomisation des populations locales. Ces initiatives renforcent le tissu social local, encouragent l’auto-organisation des espaces publics et des équipements de quartier, promeuvent la solidarité, le bien commun et les valeurs de l’éthique.

Il s’agit, en somme, d’ajouter la démocratie délibérative et participative à la démocratie représentative. Mais cela implique une décision transcendantale : celle de faire de la participation l’essence de la gestion publique, et non un simple outil.

 

CONTENU

Cette séance dédiée à l’exposé d’expériences de leadership communautaire sera constituée de brèves présentations et de témoignages personnels de citoyens originaires de plusieurs villes du monde.

Le leadership communautaire favorise la participation des habitants à la transformation de leur quartier, entraînant ainsi une implication accrue dans l’usage et l’entretien des espaces publics. Des bonnes pratiques en lien avec la gouvernance et l’autonomisation seront donc exposées au cours de la séance.

L’objectif de cette séance est de permettre aux dirigeants gouvernementaux d’écouter des citoyens qui prennent en main le destin de leur propre quartier.

 

EXPÉRIENCES À PARTAGER

Modérateurs : Jorge Melguizo, communicateur social, Medellín;  et Mercedes Aranguren, Fundación Convivir, Buenos Aires

 

  • Buenos Aires : Cinq témoignages de citoyens

      Experiences de divers leaders et représentants communautaires de la ville de Buenos Aires

 

  • Abidjan :  Unité moderne de transformation du manioc (3ème Prix Metropolis 2014)

Catherine Zouzoua, conseillère du District d’Abidjan

 

  • Barcelone : l'expérience sur l'espace public et le genre du point de vue du leadership communautaire

Estel Crusellas, coordinateur du CIRD

 

  • Agra : Réintégrer les populations les plus pauvres des banlieues grâce à une utilisation intelligente des technologies, un impact durable des actions sociales et économiques et une interface entre les populations exclues et l’Administration municipale

Renu Koshla, directrice du CURE INDIA – Centre For Urban and Regional Excellence

 

  • Machhad : participation des femmes dans la gestion des les quartiers

       Ensieh Ghafouri Sharbaf

 

DÉROULEMENT

Brèves présentations type conférences TED (chaque orateur dispose de 5 minutes), l’objectif étant d’imprimer du rythme et de l’émotion à la séance.

4
 
20/05/2015 - 14:00 - 15:30

SALLE:  Microcine

 

2ème séance thématique Innovation

Organisée par : METROPOLIS et Gouvernement de la Ville de Buenos Aires

 

Objectifs

Créer pour les personnes qui prendront part à cette séance un espace de réflexion et d’échange visant à élargir les connaissances autour des expériences actuellement menées en matière de gestion, à encourager le réseautage et à resserrer les liens noués entre les participants au cours de la Rencontre.

 

Description

Cette séance offrira une excellente occasion de débats, de réflexion et de coopération autour des expériences, enjeux et opportunités en matière de politiques publiques d’innovation urbaine et d’innovation ouverte, en tant qu’outils pour bâtir des villes où il fait bon vivre et qui soient plus participatives et plus transparentes.

 

Contexte

L’innovation urbaine, en tant que nouvelle façon de penser les problèmes actuels des villes – déséquilibres urbains, dégradation de l’environnement, croissance démographique, insécurité, concentration des activités, etc. –, s’impose d’ores et déjà comme étant une manière différente, dynamique, d’apporter des réponses aux problèmes des métropoles.

Cette approche incite à penser les villes à l’échelle humaine, en donnant la priorité aux gens, et encourage une diversité d’utilisations d’espaces publics viables, démocratiques et durables. L’innovation urbaine mène donc à insuffler un sens nouveau à la ville de façon novatrice, en créant des lieux de rencontre et de participation où les habitants puissent se reconnaître, échanger et s’exprimer pleinement.

 

Contenu et déroulement

Programme

13 h 30 : Ouverture et bienvenue

13 h 35 : Introduction du sujet par un expert ; exposé de la problématique

13 h 55 : Présentation de la méthodologie et des consignes

14 h 00 : Début du débat au sein de chaque groupe

14 h 30 : Résumé du travail accompli au sein de chaque groupe

14 h 40 : Exposé de ses conclusions par chacun des groupes (une minute par groupe, exposé d’expériences, de bonnes pratiques, d’exemples, d’idées innovantes, etc.)

15 h 00 : Clôture et conclusions par l’expert

 

Dynamique

L’expert soumet le sujet de la séance à débat après avoir exposé ce qui a déjà été fait et ce qu’il reste à faire dans le domaine traité. Quelques-unes des questions qu’il posera devront porter sur des points controversés afin de déclencher une discussion vivante entre les participants.

Les participants sont répartis en groupes selon leur langue (les sièges auront déjà été disposés en fonction de cette organisation).

Après une introduction par l’expert international, les participants discutent au sein de leur groupe à partir d’une ou plusieurs consignes (les mêmes pour tous) ou d’une amorce permettant de problématiser un sujet.

À l’issue des discussions en groupes a lieu une mise en commun, un résumé : un porte-parole par groupe expose les conclusions de son groupe aux autres groupes, le but étant de parvenir à des consensus pouvant donner lieu à un document de synthèse sur les questions abordées.

Cinq facilitateurs encadreront les groupes pour s’assurer qu’ils ont bien compris les consignes et pour garantir la fluidité de l’activité. Ils imprimeront un rythme et dissiperont les éventuels doutes. Des membres des services d’innovation urbaine et d’innovation ouverte du gouvernement de la Ville de Buenos Aires seront présents pour modérer les débats, encourager les participants à prendre part à la discussion et dresser un procès-verbal des discussions ayant eu lieu au sein de chaque groupe.

L’expert donnera la parole à chacun des groupes et fera une synthèse des idées émises à la fin de la séance.

Une personne sera désignée pour rédiger le compte-rendu de la séance.

 

Moderador: Cecilia Lucca, Coordinadora Mesa de Innovación y Creatividad – Gobierno de la Ciudad Autónoma de Buenos Aires

Expert: Sunil Dubey, Professeur a l'Université de Sydney

4
 
20/05/2015 - 14:00 - 15:30

2ème séance thématique Développement durable

Organisée par : METROPOLIS et le Gouvernement de la Ville de Buenos Aires 

 

CONTEXTE

Dans la société urbaine contemporaine, la mobilité est une condition indispensable pour l’accès aux biens et services et pour la réalisation des différentes activités de la vie quotidienne. Multiplier les possibilités de dessertes, c’est donc mieux assurer l’équité en milieu urbain et créer ainsi un cercle vertueux ayant des effets positifs sur la cohésion sociale. L’un des enjeux majeurs pour les villes du monde entier est de garantir un maximum de facilités de déplacement au plus bas coût social possible.

Au cours des dernières décennies, dans les grandes métropoles, les politiques d’aménagement urbain ont bien souvent tendu à privilégier la voiture au détriment des modes de transport doux. Il en a résulté pour tous ceux qui se déplacent chaque jour dans les villes de graves problèmes, dont les plus visibles sont les embouteillages et dont les moindres ne sont pas les problèmes de santé causés par la pollution automobile, ou encore les problèmes de sécurité pour les piétons et les cyclistes, dont la liberté de circulation est constamment entravée.

Le pari pour une ville durable et humaine ne sera pas tenable si l’on ne garantit pas une mobilité plus conviviale, un modèle favorisant la mobilité saine (à vélo ou à pied) et fondé sur l’idée que le piéton, en tant qu’usager le plus vulnérable de la voie publique, doit avoir la priorité. Il ne peut y avoir de mobilité conviviale sans mesures de modération de la circulation garantissant la liberté de déplacement des personnes au sein de la ville. Il est donc indispensable que les politiques d’aménagement urbain visent à garantir la mobilité des piétons et des cyclistes, en leur permettant de reconquérir l’espace public grâce à l’aménagement de rues piétonnes et de pistes cyclables, ainsi qu’à l’aide d’une gestion efficace des transports en commun, urbains et interurbains. Ces mesures doivent être complétées par des politiques de dynamisation des services et des commerces de proximité dans les quartiers, pour réduire au maximum le nombre de déplacements non nécessaires.

 

CONTENU

Cette séance montrera comment les mesures prises en faveur de la mobilité améliorent la qualité de vie des habitants, favorisent le développement économique et social de la ville et bénéficient tant aux piétons, aux cyclistes et aux usagers des transports en commun qu’aux commerçants, aux entreprises, etc. Elle sera l’occasion de réfléchir à des notions comme le « potentiel piétonnier », la « création d’espaces » et la « sérendipité ».

 

EXPÉRIENCES À PARTAGER

Modératrice : Daniely Votto Fontoura, Diréctrice de relations stratégiques, EMBARQ Brazil

 

  • Buenos Aires 

Le plan de mobilité durable. Juanjo Méndez, chef de cabinet du sous-secrétaire aux Transports du Gouvernement de la Ville de Buenos Aires

 

  • Johannesburg 

Mobilité amicale dans la ville de Johannesburg. Lisa Seftel, Directeur Exécutif, Département de Transport, Ville de Johannesburg

 

  • Séoul 

Projet de restauration de la rivière Cheonggecheon. Dr. Soohyun Kim, Président de l’Institut de Séoul

 

  • Río de Janeiro

Les politiques de mobilité dans les Jeux olympiques de 2016. Diego Blanc, Conseiller de Relations institutionelles et de la coopération bilatérale. Prefeitura de Río de Janeiro.

​​​​

DÉROULEMENT

Les interventions des rapporteurs seront suivies d’un débat encadré par la modératrice et avec des questions du public.

4
 
 
 
 
 
 
20/05/2015 - 15:30 - 16:00
11
 
 
20/05/2015 - 16:00 - 17:30

Cet atelier marquera le lancement du groupe de travail spécial PrepCity, qui aura pour mission de stimuler la réflexion sur la mise en place des objectifs de durabilité du nouveau programme de développement des Nations unies en ce qui concerne les villes et les régions métropolitaines. Les contributions au débat sur le nouveau programme de développement urbain, qui devront faire l’objet d’un consensus lors de la conférence Habitat III, seront également examinées au cours de l’atelier. Par ailleurs, la portée d’Habitat III et la notion de PrepCity seront présentées puis soumises à débat avec les panélistes ainsi qu’en séance plénière.

 

Date: le 20 mai 2015, de 15 h 30 à 17 h

 

Modérateur: Paul James, professeur de « mondialisation et diversité culturelle » à l’Université occidentale de Sydney (Australie)

Discours introductif: Habitat III, levier de changement pour les villes et les régions métropolitaines ,Joan Clos, directeur exécutif d’ONU-Habitat, Nairobi (à confirmer), 

                                    PrepCity, contribution aux préparatifs d’Habitat III , Michael Müller, maire de Berlin

Panélistes: Parks Tau, maire de Johannesburg (à confirmer)

                     Un représentant du Groupe de travail des gouvernements locaux et régionaux sur le programme de développement pour l’après-2015 et Habitat III (à confirmer)

1
 
20/05/2015 - 16:00 - 17:30

Le FMDV - Fonds Mondial pour le Développement des Villes a été créé en octobre 2010 par Metropolis et CGLU pour devenir l’organisation internationale rassemblant les autorités locales (villes et régions) et leurs réseaux, autour des solutions économiques et financières pour un développement urbain durable. Instrument opérationnel, il intervient auprès des collectivités locales en offrant des solutions adaptées sur l’ensemble de la chaîne de financement d’un projet (identification, planification, ingénierie financière, gestion). Pour se faire le FMDV met en lien le porteur de projet avec les partenaires adéquats (coopération villes à villes, partenaires institutionnels, bailleurs de fonds, opérateurs privés, experts) en plaçant l’économie locale au coeur des stratégies de développement. Il promeut ainsi auprès des collectivités locales des solutions favorisant un développement économique intégré de son territoire.

Le FMDV prend également en charge la conception et le développement de véhicules financiers à l’échelle locale, nationale et internationale, qui donnent accès aux financements dans le long terme aux collectivités locales ou à leurs programmes spécifiques. Le réseau favorise une approche globale sur l'économie urbaine et le financement du développement urbain, tant au niveau de leurs ressources propres traditionnelles  (fiscalité locale, recours au marché obligataire individuel ou groupé, partenariats public-privé) que dans leur déclinaison endogène (la revitalisation socio-économique locale, l’attractivité urbaine, l'économie verte responsable, la valorisation et la mobilisation des ressources locales) plaçant l’économie locale au cœur des stratégies de financement local. Afin de faire émerger les tendances des territoires et les solutions développées, le  FMDV donne également la « parole aux acteurs » en animant le débat entre les parties prenantes actrices de l’urbain, via la publication d'ouvrages de référence sur le sujet, des études de cas thématiques et l'organisation de séminaires dédiés. Ses méthodes de coordination et de mise en oeuvre promeuvent une culture multiacteurs basée sur la coopération et les échanges dynamiques entre autorités locales, notamment à travers des partenariats Sud-Sud ou triangulaires Sud- Sud-Nord.

Cette réunion visera à presenter les activités de l’organisation et à discuter de sa stratégie pour les années à venir. Les membres de Metropolis peuvent y participer mais sans le droit au vote. Les villes et partenaires non membres du FMDV souhaitant proposer la presentation d’un projet ou d’une activité durant la réunion doivent adresser leur requête à contact@fmdv.net

1
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Jeudi 21 mai

Jour entier
 
 
Before 00:30
00:30
01:00
01:30
02:00
02:30
03:00
03:30
04:00
04:30
05:00
05:30
06:00
06:30
07:00
07:30
08:00
08:30
09:00
09:30
10:00
10:30
11:00
11:30
12:00
12:30
13:00
13:30
14:00
14:30
15:00
15:30
16:00
16:30
17:00
17:30
18:00
18:30
19:00
19:30
20:00
20:30
21:00
21:30
22:00
22:30
23:00
23:30
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21/05/2015 - 10:00 - 12:00

Visite du quartier du Microcentro

Organisée par : GCBA et METROPOLIS

 

POINT DE RENDEZ-VOUS : NH CITY & TOWER

 

Contexte

Comme de nombreuses autres villes du monde, Buenos Aires met tout en œuvre pour pouvoir mériter le qualificatif de « ville verte ». Elle le fait en lançant, de façon coordonnée et intégrée, des actions et des programmes qui lui permettent d’évoluer vers un développement urbain durable : réduction du volume des déchets, promotion de moyens de transport plus écologiques, adaptation des infrastructures pour protéger l’environnement, actions visant à améliorer la qualité de vie des habitants et sensibilisation à la préservation de la planète.

La refonte de l’espace public entreprise par la municipalité s’est notamment faite au moyen d’un projet d’aménagement urbain visant à redynamiser le centre-ville. Ce projet, connu sous le nom de plan Microcentro, respecte les rues et les immeubles tels qu’ils ont été conçus à l’origine par leurs architectes, mais a recours à des technologies de pointe pour les préserver, les adapter aux temps présents et les rendre plus durables.

Le plan Microcentro a avant tout pour objectif d’inverser les facteurs qui conduisirent à la dégradation du centre-ville de Buenos Aires, de façon à ce qu’il recouvre son caractère et son importance d’antan et redevienne un quartier animé, sûr et attrayant.

Il vise également à réduire la pollution et les émissions de gaz nocifs, à mettre en place un schéma plus efficace de gestion des déchets, à réaménager l’espace public et à réguler la circulation, à développer l’immobilier résidentiel, à renforcer les contrôles pour mieux assurer la sécurité et à favoriser l’émergence d’un nouveau pôle culturel, touristique et gastronomique, attractif pour toutes les personnes qui traversent ou visitent le quartier.

Le plan Microcentro est accompagné d’un plan de mobilité durable qui donne la priorité aux transports en commun, à l’aménagement routier et à la sécurité routière, ainsi qu’à l’introduction de technologies permettant de fournir des informations en temps réel, afin de favoriser l’évolution culturelle nécessaire pour bâtir une ville inclusive, saine et moderne.

Le Microcentro est l’un des endroits les plus fréquentés de Buenos Aires. Près d’un million de personnes passent chaque jour, que ce soit à pied ou en voiture, dans cet important quartier de commerces et de bureaux. Les travaux réalisés dans le cadre du Metrobus et du plan Microcentro ont eu une forte répercussion sur l’utilisation de l’espace public dans ce quartier, dont la piétonisation a contribué à améliorer la qualité de vie des personnes qui y travaillent, à accroître la sécurité routière et à réduire la pollution atmosphérique.

 

Contenu

Les personnes participant à la visite pourront prendre connaissance sur place des projets suivants :

  • Plan Microcentro : Lancé en novembre 2012 et devant s’achever en août 2015, ce projet qui concerne une superficie de 1,4 km2 implique des opérations très diverses : remplacement du pavage, incorporation de l’éclairage LED, remise en état des réverbères d’origine, installation de bancs ; aménagement d’espaces verts et plantation d’arbres, pose d’entourages d’arbres pour les protéger ou mises en pot ; retrait des panneaux publicitaires en mauvais état ou hors-normes ; rangement des conteneurs à ordures ; ravalement d’immeubles ; aménagement d’arrêts de transports en commun sur îlot, de zones de livraison et de places de stationnement pour les scooters et les motos ; bus touristiques ; piétonisation ; aménagement de nouveaux passages piétons et sécurisation de ceux existant déjà ; mise en place de conteneurs enterrés ; mesures de restriction de la circulation et de la vitesse des automobiles, etc.
  • Metrobus 9 de Julio (BHNS) : Le réseau de bus à haut niveau de service de Buenos Aires est connu sous le nom de Metrobus. Avant les travaux, l’avenue 9 de Julio, considérée jusqu’en 2006 comme étant « la plus large avenue du monde », comptait seize voies centrales, surtout empruntées par des voitures particulières, et six contre-allées où se côtoyaient les bus, les taxis, les voitures particulières, les camionnettes de livraison, les véhicules desservant les hôtels situés sur l’avenue, etc. Il y a aujourd’hui au centre de l’avenue quatre voies réservées à 11 lignes de bus desservant 17 arrêts. Cette avenue qui était jusqu’à il y a peu un véritable monument à la voiture est désormais un tribut rendu aux gens. La construction du Metrobus sur l’avenue la plus emblématique d’Argentine est un message affiché aux yeux de tous : l’espace public doit être pensé et conçu pour les gens.
  • Terminal pour les « combis » : La mise en place du Metrobus 9 de Julio a impliqué un important réaménagement du centre-ville, commençant par le rabattement des lignes de bus de l’intérieur du Microcentro vers l’avenue 9 de Julio. Ce réaménagement a également été rendu possible par la construction d’un terminal exclusivement réservé aux combis (petites fourgonnettes aménagées en mini-autobus) desservant le quartier de l’Obélisque.
  • Ecobici (vélos en libre-service) : La sensibilisation à l’utilisation du vélo fait partie des grandes orientations stratégiques de la Ville de Buenos Aires. La circulation à vélo est de plus en plus répandue dans la ville et ses avantages sont aujourd’hui clairement démontrés. L’Ecobici est également un pilier d’une mobilité durable conçue en pensant à demain. La visite sera axée sur la construction du réseau de pistes cyclables sûres, le projet Ecobici (les vélos publics de la ville) et les mesures de promotion de l’utilisation du vélo et d’éducation routière.

 

2
 
 
 
 
 
 
 
 
21/05/2015 - 12:30 - 14:00

Cocktail